Article

Rester concentré malgré les interruptions

Rester concentré malgré les interruptions

Comment rester concentré au travail, alors qu’on est sans cesse dérangé ? Ce n’est pas un sujet anodin, les interruptions sont une des sources de stress les plus importantes au bureau et la cause principale des difficultés de concentration. Comme la plupart du temps on ne peut pas les empêcher, il faut savoir comment retrouver rapidement sa concentration. C’est ce que je vais vous à travers 3 conseils.

 

Conseil 1. accepter d’être dérangé

Quand on ne peut pas agir sur les causes, on a encore un pouvoir sur notre réaction émotionnelle. Ne pas réagir quand on empêche notre concentration, c’est simple à dire, mais si les interruptions se succèdent, ce n’est pas si facile.

Quand on travaille en équipe, c’est normal de se poser des questions. Mais quand toutes les dix minutes on doit répondre à un collègue ou au téléphone, les journées deviennent très pénibles. Si on doit absolument terminer un dossier mais qu’on n’y arrive pas, on passe de l’agacement à la colère, puis à une sensation d’impuissance. On a l’impression qu’on n’y arrivera jamais dans ces conditions. Tout ça c’est du stress, de la tension, et ça perturbe notre concentration.

Les études montrent que quand on est souvent dérangé, on intègre cette contrainte et on travaille plus vite pour compenser, on est toute la journée en urgence. Pour éviter ce stress permanent, c’est important de savoir comment se concentrer au travail.

Si on n’a pas la possibilité de s’isoler dans un bureau ou installer une pancarte « ne pas déranger » à côté de son écran, il est important de diminuer l’impact des interruptions, sinon on reste dans un stress chronique. On ne peut pas se protéger des interruptions et on ne peut pas dire non aux demandes, il faut donc agir sur notre réaction.

Ça semble paradoxal, mais pour ne plus être dérangé par une interruption, il faut l’accepter. Quand on désire qu’une situation ou un phénomène s’arrête, mais qu’on ne peut la contrôler, on augmente notre inconfort. Pour le dire autrement, résister c’est donner vie !

En se focalisant sur le dérangement, ou pire, sur la fréquence et le nombre de dérangements, du style « j’en ai marre d’être tout le temps interrompu », on résiste, on s’énerve, et on n’arrive pas à se concentrer à cause des émotions négatives.

C’est une réaction normale. Quand vous travaillez sur un dossier, vous voulez le terminer. Votre cerveau est orienté « recherche de résultat ». Quand un collègue vous pose une question, votre cerveau interprète l’interruption comme un obstacle qui vous empêche d’atteindre votre objectif, il provoque donc une réponse de stress. A partir de là, vous subissez des biais cognitifs, car les émotions provoquées par le stress tournent votre regard vers le problème.

Téléchargez gratuitement le guide « Dix conseils pour se libérer du stress » :  16 pages d’exercices concrets pour réduire votre stress au quotidien.

Vous vous dites « c’est insupportable, on me dérange toujours, c’est impossible de travailler dans ces conditions, je ne vais jamais pouvoir finir ce dossier à temps. » Ce sont ces pensées qui vous empêchent de vous reconcentrer. On ne peut pas penser deux choses à la fois, la pensée est un processus linéaire. Tant que vous êtes sous l’émotion provoquée par le stress, vos pensées sont teintées par cette émotion et vous n’arrivez pas à vous concentrer

C’est pour ça qu’on dit que le temps perdu à cause de l’interruption d’une tâche est supérieur au temps de l’interruption.

Pour éviter cette résistance, je vous propose d’accepter l’interruption, de vous tourner à 100% vers votre collègue, d’écouter sa demande en respirant bien et en relâchant votre corps, et en fonction de sa demande, soit vous y répondez en étant impliqué à 100%, soit vous proposez de le faire plus tard.

 

Conseil 2. Garder le contrôle du temps

Quand on subit beaucoup de dérangements, notre cerveau a la sensation de perdre le contrôle du temps et envoie des signaux de stress. Il faut donc lui donner l’information qu’il ne perd pas totalement le contrôle. Comment ?

Quand vous écoutez la demande de votre collègue, évaluez si c’est vraiment urgent. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lui répondre que vous allez répondre à sa question dès que vous avez terminé ce que vous êtes en train de faire.

Si vous devez l’aider tout de suite, évaluez le temps que ça va vous prendre. Très souvent, on exagère. Puis acceptez de vous consacrer à lui répondre tout le temps évalué, pour éviter le stress provoqué par l’envie de terminer rapidement. En faisant les choses les unes après les autres, sans penser à la tâche suivante, on diminue les tensions et le stress provoqués par l’urgence, et notre esprit est focalisé sur ce qu’on fait.

Dans les 2 cas, votre cerveau à la sensation de maîtriser le cours du temps, le stress diminue et vous pouvez être plus concentré dans ce que vous faites ensuite.

Découvrez la formation « Gestion du stress et de l’énergie »

Conseil 3. Activer le rayon laser du focus.

L’interruption génère une émotion de stress, une irritation, un agacement, que vous gardez un moment. Vous ruminez, ce qui vous empêche de vous reconcentrer.

Ici, il faut faire le choix de focaliser votre attention, d’activer le rayon laser du focus. Le cerveau adore qu’on lui donne des ordres. Si vous vous dites « maintenant, je suis complètement concentré dans ce dossier », votre cerveau joue le jeu et vous pouvez vous plonger dans votre travail. Vous aurez certes perdu le temps causé par l’interruption, mais vous n’allez pas le prolonger. Vous allez gagner du temps de concentration. Vous allez aussi augmenter la sensation de contrôler le cours de votre travail, et le stress disparaît.

Une interruption est certes un désagrément, mais le vrai problème est la sensation d’impuissance causée par la succession des interruptions. En suivant ces 3 conseils, vous retrouvez la confiance que vous maîtrisez votre travail, le stress diminue et votre concentration augmente

© Denis Inkei, Mind Center

Pour offrir ces conseils à d’autres et nous donner un petit coup de pouce, n’hésitez pas à partager nos articles, merci !

Si vous avez des questions ou un sujet sur lequel vous aimeriez recevoir des conseils, écrivez-nous à : info@mindcenter.ch

Découvrez d’autres articles

le sport n'aide pas à gérer le stress denis inkei mindcenter

Le sport n’aide pas à se libérer du stress

Faire du sport pour se libérer du stress chronique n’est pas la solution. Voici 3 étapes bien plus efficaces pour ne plus stresser..

surmonter les obstacles du couple, Perrine Valli Mind Center

Dépasser les obstacles du couple

La réussite d’un couple passe par la gestion des conflits. Voici 5 étapes pour dépasser les obstacles et retrouver l’harmonie.

Retrouver le plaisir du couple

Retrouver le plaisir du couple

Comment retrouver le plaisir de vivre ensemble lorsque le quotidien est difficile ? Voici 5 conseils simples pour améliorer sa vie de couple.

faire durer le couple-perrine valli

L’amour : le ciment du couple ?

Contrairement à ce que l’on pense souvent, ce n’est pas l’amour qui garantit la qualité d’une relation, ni sa durée. Pourquoi ?

dépasser la souffrance Perrine Valli

Un mal-être est un signal

Les hauts et les bas font partie de la vie. Le mal-être est un signal. Voici 4 étapes permettant d’agir rapidement pour retrouver l’équilibre.

aider son enfant à réussir--Denis Inkei

Aider son enfant à mieux étudier

Comment aider votre enfant à se libérer du stress des études et à mieux réussir ? Voici 5 conseils que vous pouvez leur donner pour les soutenir.

la connaissance de soi perrine valli mind center

La puissance de la connaissance de soi

Connaître le fonctionnement du lien corps-esprit permet de contrôler sa vie. Découvrez la puissance de la connaissance de soi.

en finir avec le besoin de perfection

Se libérer du besoin de perfection

La syndrome du perfectionnisme provoque des angoisses et nous épuise. Voici 3 conseils pour en finir avec le besoin de perfection.

Faire durer les sentiments_Perrine Valli_Mind Center

Faire durer les sentiments

L’un des piliers du couple concerne les besoins affectifs. Grâce à des actions concrètes, les réservoirs affectifs sont remplis et les sentiments...
gérer la pression au travail-Denis Inkei-Mind Center

3 conseils pour gérer la pression au travail

Plus du tiers de la population active est en état d’épuisement à cause du travail. Voici 3 conseils pour vous aider à gérer la pression au travail.

Denis Inkei et Perrine Valli

Denis Inkei et Perrine Valli

Nous vous proposons

Des formations sur mesure

Prenez contact avec nous pour une offre personnalisée
Guide dix conseils pour se libérer du stress par Denis Inkei Genève

Dix conseils pour se libérer du stress

Recevez votre guide gratuit pour rester zen dans votre quotidien

Bloom - Aimants à clients

Merci pour votre inscription.