Article

Comment s’aimer soi-même

Comment s’aimer soi-même

Lorsqu’on manque d’amour propre, on ne se sent jamais « assez ». Jamais assez bien, jamais à la hauteur de nos espérances et de celles de l’autre, que ce soit un conjoint ou un patron. Souvent, on ne sait pas poser ses limites, on accepte des situations où l’on n’est pas respecté, on se soumet à quelqu’un ou à quelque chose et on peut même s’auto-saboter inconsciemment en détruisant tout ce qui se passe de bien dans notre vie. Cela peut avoir des conséquences graves sur notre vie personnelle et professionnelle, c’est pourquoi être conscient de l’importance de l’amour propre enrichit notre vie.

Voici 6 conseils pour renforcer l’amour de soi.

 

Conseil n°1 : Respecter son corps

 

Notre corps est régi par 2 principes : le plaisir et la douleur. C’est-à-dire qu’il nous pousse toujours vers ce qui nous procure du plaisir et nous éloigne de la douleur. Pour respecter son corps, il faut donc vivre un maximum de plaisirs (à travers des relations épanouissantes, des émotions positives, des activités enrichissantes, une carrière qui fait sens…) et éviter de vivre trop de douleurs. Le fait de s’accorder et de vivre du plaisir produit de la dopamine et de la sérotonine qui nourrissent positivement notre corps.

A l’inverse, il est essentiel de prendre soin de soi afin d’éviter de vivre trop de souffrance physique et psychique. S’offrir des pauses, se reposer, se soigner, se faire aider quand on vit des évènements difficiles, s’éloigner de personnes qui nous font souffrir, se libérer du stress… sont essentiels pour renforcer son amour propre et son estime personnelle. Il existe bien sûr des douleurs positives comme le fait de sortir de sa zone de confort pour se dépasser ou de travailler dur sur un projet ambitieux, ainsi que des douleurs impossibles à éviter comme la maladie ou les conflits, mais subir et accepter des situations douloureuses, de manière passive et sur du long terme, est antinomique avec l’amour de soi.

 Conseil n°2 : Être indulgent avec soi-même

 

Il est bien plus facile d’aimer quelqu’un d’autre que de s’aimer soi-même. On est souvent très critique à son égard. On ne se trouve jamais à la hauteur, on se compare, on se trouve moche, on se juge, on exige de soi beaucoup. On ne tolère pas chez soi ce que l’on accepte facilement chez l’autre. Nous avons tous dans notre entourage des proches qui ont des défauts qui nous exaspèrent et qui ne sont pas des canons de beauté, mais ça ne nous empêche pas pour autant de les aimer. C’est ce que l’on doit apprendre à faire avec soi-même. Pour renforcer son amour propre, il faut se voir avec plus de distance, comme une autre personne, afin d’apprendre à se traiter avec indulgence comme nous le ferions avec quelqu’un d’autre, un ami, un enfant.

 

Conseil n°3 : Adoucir son discours intérieur

 

On se parle souvent à soi-même de manière dure, autoritaire et dévalorisante. Lorsqu’on s’accable d’auto-jugements et d’autocritiques, on abime la relation à soi. Cela créer une sensation de déconnexion qui nous rend fragile. On se sent mal dans sa peau et on perd beaucoup d’énergie à se faire passer pour quelqu’un d’autre. Pour apprendre à s’aimer, il est nécessaire de modifier notre vocabulaire intérieur afin d’introduire des messages plus doux et plus respectueux à notre égard, comme on le ferait avec quelqu’un d’autre. C’est en stoppant cette petite voix intérieure sévère et exigeante, pour la remplacer par un langage indulgent, rassurant et empathique, que l’on fait grandir son amour propre.

Découvrez la formation « Atteindre ses objectifs et désirs »

Conseil n°4 :  Reconnaitre ses points forts et ses points faibles

 

S’aimer, c’est s’accepter dans son entièreté. Être conscient de nos qualités et de nos talents est important pour les faire grandir et les mettre au service de notre vie. Mais on doit également apprendre à accepter ce que l’on n’aime pas, et c’est évidemment le plus difficile. Lorsqu’on voit les défauts, même très agaçants, chez notre partenaire ou nos enfants, ça ne nous empêche pas pour autant de les aimer. La différence, c’est que les défauts des autres n’impactent pas notre ego.

En réalité, ce qui nous empêche de nous aimer, c’est une part de nous-même très égotique qui voudrait que l’on soit parfait, le meilleur, le plus beau. Quand ce n’est pas cette réalité que l’on « voit dans le miroir », on réagit négativement. Notre égo utilise alors des stratégies défensives pour refouler nos failles. Pour apprendre à s’aimer, il faut faire précisément le processus inverse. C’est justement en reconnaissant nos points faibles et qu’il nous arrive effectivement d’être intolérant, jaloux, vicieux, dépassé, violent ou malhonnête, qu’on peut se libérer de notre égo exigeant. En acceptant notre vulnérabilité, sans pour autant se laisser diminuer, écraser ou attrister par cette vérité, il apparait quelque chose de très puissant qui s’appelle l’humilité. C’est dans cette profonde intégrité avec soi-même, où l’on embrasse le positif et le négatif de sa personne, que se trouve la plus grande preuve d’amour de soi.

 

Conseil n°5 :  S’écouter

 

La première chose que l’on fait avec un ami, c’est de lui demander « Comment ça va ? » puis on écoute. Si notre corps ne parle pas – du moins pas avec des mots – il s’exprime très bien, avec des sensations. On a tous l’expérience d’être fatigué, stressé, peiné ou angoissé et ce sont là des messages de notre corps qui nous informe de notre état intérieur. Bien souvent, au lieu de les écouter et d’agir pour aller mieux, on les refoule, ce qui est antinomique avec l’amour de soi. Pour renforcer son amour propre, on peut se poser quotidiennement deux questions très simples : « Comment je me sens ? » pour développer notre capacité d’écouter et « Qu’est-ce qui me ferait du bien ? » afin d’écouter la réponse. Cette réponse est en fait l’expression d’un besoin à respecter.

 

Conseil n°6 :  Respecter ses besoins

 

Au niveau physiologique, l’équation est simple concernant le fonctionnement des besoins. Des besoins non respectés produisent des émotions négatives et des besoins satisfaits des émotions positives. Lorsqu’on s’écoute, notre corps va exprimer des besoins sous formes d’envies, comme l’envie de se reposer, de se balader, de faire du sport, d’être écouté, de se faire câliner, d’être seul, de prendre un bain ou d’appeler un ami. Derrière ces actions, en apparence anodines, se cachent l’expression de besoin important à respecter. Un besoin de repos, de connexion, de solitude, de plaisir, d’autonomie, de respect, etc. Lorsqu’on nie ses besoins, notre corps réagit. Cela se traduit par des sensations négatives, du stress, des angoisses, un mal-être qui peut même aller jusqu’à des dépressions ou des burn out. Il est donc essentiel de connaitre ses propres besoins et de les respecter pour renforcer son amour propre.

 © Perrine Valli, Mind Center

Pour offrir ces conseils à d’autres et nous donner un petit coup de pouce, n’hésitez pas à partager nos articles, merci !

Si vous avez des questions ou un sujet sur lequel vous aimeriez recevoir des conseils, écrivez-nous à : info@mindcenter.ch

Découvrez d’autres articles

reprendre le contrôle du mental Denis Inkei

Reprendre le contrôle du mental

Découvrez les techniques efficaces pour reprendre le contrôle de votre mental, afin de ne pas être contrôlé par lui.

les fausses croyances sur les pensées

Les fausses croyances sur les pensées

Il est possible de reprendre le contrôle du mental. Voici six fausses croyances courantes sur les pensées.

Éviter le burnout

Comment sortir de l’épuisement et éviter le burnout ? Voici une stratégie en 3 étapes pour retrouver votre énergie.

Les 6 principes pour reprendre le contrôle du mental

Reprendre le contrôle du mental

Comment apaiser anxiétés et ruminations? Voici six principes pour reprendre le contrôle du mental, afin qu’il cesse de vous contrôler.

Triangle de Karpman Perrine Valli

Sortir du triangle de Karpman

Le Triangle de Karpman est un piège relationnel qui abime nos relations. Voici 3 conseils pour en sortir.

vaincre la peur de parler en public

Vaincre la peur de parler en public

Parler en public peut être très inconfortable. Voici 3 étapes pour se libérer de cette angoisse.

le sport n'aide pas à gérer le stress denis inkei mindcenter

Le sport n’aide pas à se libérer du stress

Faire du sport pour se libérer du stress chronique n’est pas la solution. Voici 3 étapes bien plus efficaces pour ne plus stresser..

surmonter les obstacles du couple, Perrine Valli Mind Center

Dépasser les obstacles du couple

La réussite d’un couple passe par la gestion des conflits. Voici 5 étapes pour dépasser les obstacles et retrouver l’harmonie.

Retrouver le plaisir du couple

Retrouver le plaisir du couple

Comment retrouver le plaisir de vivre ensemble lorsque le quotidien est difficile ? Voici 5 conseils simples pour améliorer sa vie de couple.

comment rester concentré malgré les interruption

Rester concentré malgré les interruptions

Les interruptions sont une grande cause de stress. Voici 3 conseils pour rester concentré malgré les dérangements au bureau.

Denis Inkei et Perrine Valli

Denis Inkei et Perrine Valli

Nous vous proposons

Des formations sur mesure

Prenez contact avec nous pour une offre personnalisée
Guide dix conseils pour se libérer du stress par Denis Inkei Genève

Dix conseils pour se libérer du stress

Recevez votre guide gratuit pour rester zen dans votre quotidien

Bloom - Aimants à clients

Merci pour votre inscription.