Conseil Mind Center N°6 – L’anxiété, le scénario du pire possible

21 Mar, 2020 | Blog | 0 commentaires

Conseil Mind Center N°6 – L’anxiété, le scénario du pire possible

Nous sommes intolérants à l’imprévu, c’est inscrit dans notre programme biologique de survie. Face au futur qui en est rempli, notre cerveau cherche à nous donner une illusion de contrôle. Comment ? Par l’anxiété !

En imaginant le pire possible, on pense pouvoir se préparer à affronter n’importe quelle situation. C’est bien sûr une erreur. S’inquiéter n’est pas une garantie d’éviter les ennuis, et on peut être soucieux sans avoir de problèmes. Pratiquer l’anxiété, c’est comme payer toute sa vie les primes d’une assurance qui prévient des risques inexistants. La plupart de nos peurs ne se réalisent jamais, pourtant nous les vivons dans notre esprit.

Un algorithme qui s’active

L’anxiété survient quand on imagine ne pas pouvoir surmonter une situation. Un algorithme s’enclenche et provoque une inhibition. C’est le stress. L’absence de confiance – en ses capacités, en son environnement, en la vie – est centrale dans ce processus.

Découvrez notre formation « Se libérer du stress chronique »

L’anxiété est une mauvaise solution pour préparer le futur, elle épuise et paralyse. Si une catastrophe survient, nos moyens pour y faire face sont diminués. Imaginer toujours les mêmes scénarios ne prépare pas à l’imprévu.  Sans oublier que l’inconscient peut influencer nos comportements pour que nos craintes se réalisent. 

Conséquences sur la santé

 Quand on imagine toujours le pire, on perd la sensation de contrôler notre vie. La confiance en soi baisse, ressource essentielle face à l’adversité. Le système immunitaire est affecté, cause de dommages sur le cœur, les poumons, l’appareil digestif et le cerveau.

Voici quelques conseils pour retrouver une confiance dans le futur :

  • Réalisez que pratiquement aucune de vos anxiétés ne s’est réalisée et que ce n’est pas l’échec qui fait peur, mais l’idée de l’échec.
  • Acceptez que l’anxiété fasse partie de la vie, mais diminuez son aspect excessif et envahissant. Il est difficile d’empêcher un souci d’entrer dans notre tête, mais il est possible de le contrôler.
  • Annulez vos craintes par des message opposés : « Tout va bien se passer », « j’y arriverai ». L’interruption consciente des pensées agit sur nos connexions neuronales. A terme, l’anxiété chronique disparaît.
  • Tapez-vous sur l’épaule pour vous féliciter lors de chaque bonne réalisation. Ça entretient la confiance, meilleur antidote à l’anxiété. Rappelez-vous vos réalisations et succès passés, ils sont le socle sur lequel construire un avenir serein.
  • Préparez chaque événement important grâce à l’imagination. Les yeux fermés, visualisez tous les détails du succès, ressentez les sentiments positifs.

Réécrire le scénario

L’anxiété est un scénario dont la fin est tragique. Il est possible d’en écrire une autre, plus positive. Pourquoi ne pas le faire ? Finalement, tout ça c’est dans notre tête que ça se passe…

© Denis Inkei, Mind Center

Les trois derniers articles

Nous proposons des formations sur mesure

Prenez contact avec nous pour une offre personnalisée