Article

Reprendre le contrôle du mental

Reprendre le contrôle du mental

Comment reprendre le contrôle de son mental, comment libérer son esprit de ses tourments ? Découvrez les techniques efficaces pour stopper les ruminations et reprendre le contrôle du mental, afin de ne pas être contrôlé par lui.

D’abord, il faut se rappeler que la pensée, pour le cerveau, c’est la connexion de neurones entre eux qui forment un réseau, une structure. Plus on active ce réseau, plus il se consolide. On peut donc, par la répétition d’une pensée, se conditionner à y penser, créer des routines de pensées. Mais on peut aussi déconstruire notre façon de penser.

 

Utiliser la neuroplasticité

Chaque fois qu’on interrompt volontairement une pensée qui nous dérange, on agit sur sa structure neuronale, on casse le réseau. A force de répétition, on peut le faire disparaître. C’est la force de la conscience. Interrompre volontairement une pensée, c’est opposer le cerveau cognitif au cerveau émotionnel. C’est ce principe qui sous-tend les techniques présentées dans cet article. Le cerveau dispose d’une grande plasticité. Il peut se réorganiser, il est malléable. Et la clé pour agir sur sa structure, ce sont l’attention et la volonté.

Par exemple, si vous voulez vous débarrasser d’un mauvais souvenir, il faut l’interrompre à chaque fois qu’il survient. Si au contraire vous le laissez tourner dans votre tête, vous le renforcez. C’est neurologique.

 

Technique 1. Stopper les pensées volontairement

La première technique est très simple. Il s’agit justement d’interrompre une pensée désagréable quand on s’en rend compte. Comment faire ?  Vous pouvez simplement dire stop, ou visualiser un panneau stop, ou vous obliger à penser à autre chose, ou analyser pourquoi vous avez cette pensée négative qui tourne dans votre tête. Vous savez, dès que vous prenez conscience de la pensée négative, vous prenez déjà de la distance. On ne peut pas penser 2 choses à la fois.

Dès que vous identifiez que vous avez des idées noires, il faut utiliser votre volonté pour les faire cesser. Plus vous stoppez la pensée rapidement, plus c’est facile, car vous n’êtes pas encore emmené par vos émotions.

Cet exercice peut être pratiqué à tout moment.

Il peut servir à interrompre des ruminations, à invalider des autocritiques, des doutes ou des anxiétés, ou simplement à renforcer la capacité de concentration. Sa répétition va créer un automatisme d’attention délibérée à soi, il sera ensuite plus facile de corriger sa focalisation sur des sujets positifs. Car comme le dit Lewis Caroll, « s’il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose ».

 

Technique 2. Activer les 5 sens

La deuxième technique que je vous propose est d’utiliser vos cinq sens pour stopper le flux des pensées désagréables. Vous pouvez vous concentrer sur votre environnement ou regarder les montagnes à l’horizon, ou vous focaliser sur une couleur autour de vous. En vous concentrant sur un de vos 5 sens, vos pensées cessent immédiatement. Vous pouvez vous focaliser sur les sensations de votre corps et le détendre, vous pouvez faire attention à votre respiration ou essayer de capter toutes les molécules d’odeur que votre nez enregistre.

Vous pouvez aussi visualiser une image positive, soit un paysage, soit le visage de quelqu’un que vous aimez. Vous savez, il suffit de se rappeler un bon souvenir ou imaginer un paysage heureux pendant 14 secondes pour sortir d’un état de stress et changer l’émotion globale. En 14 secondes de pensée positive, toute l’activité de votre corps change, au niveau hormonal et du système nerveux.

 Découvrez la formation “Apaiser anxiétés et ruminations”

Technique 3. Pratiquez la pleine conscience en action

La troisième technique est de renforcer votre capacité d’attention grâce à la pleine conscience (technique de méditation qui s’appelle la pleine conscience, basée sur l’observation de ce qu’on vit dans l’instant présent, à travers nos 5 sens, nos émotions, sans jugement ni intervention) en action.

De nombreuses occasions de revenir dans le présent s’offrent à nous tous les jours. Quand on marche dans la rue par exemple, on peut choisir de regarder ce qui nous entoure, les bâtiments, les arbres, les véhicules, les gens. Il est aussi possible de se concentrer sur les couleurs, leur variété, leur intensité. On peut observer telle enseigne de magasin que nous n’avions jamais aperçue auparavant, alors que nous passons tous les jours dans cette même rue.

Vous pouvez aussi choisir un moment spécifique pour développer votre concentration, par exemple quand vous préparez à manger. Vous vous concentrez sur la couleur de la carotte, le bruit du couteau sur la planche, les odeurs et les sensations des légumes au toucher. C’est vraiment une activité idéale pour apprendre à contrôler son esprit.

Il faut le voir comme une forme d’entraînement. Plus vous multipliez les petits moments de pleine conscience en action, plus vous développez votre capacité d’attention, et plus il vous est facile de stopper les pensées négatives. Il ne faut pas attendre que notre esprit soit furieux pour agir, mais profiter de tous les petits moments pour renforcer notre fonction exécutive.

 

Technique 4. La confiance en soi

La quatrième technique porte sur le développement de la confiance en soi pour obtenir une conscience plus positive. C’est comme un cercle vertueux. Plus notre conscience est positive, plus nous avons confiance en nous et en notre capacité à contrôler le cours de notre vie, moins nous ruminons.

Nous consacrons une grande partie de notre journée à nos activités professionnelles, qui sont de plus en plus exigeantes. Nous courons d’une tâche à l’autre avec la sensation de ne pas y arriver, nous craignons de ne pas être à la hauteur et d’être critiqué par nos supérieurs ou nos collègues, nous accumulons les heures supplémentaires pour ne pas faillir. Et malgré toute cette énergie investie et l’angoisse de ne pas assez bien faire, nous quittons le travail avec la sensation de n’avoir pas accompli nos obligations. Du point de vue du mental, ce sont des centaines de pensées négatives envers nous-même, du type « je n’y arriverai pas, je ne suis pas assez performant, je suis sûr d’avoir oublié quelque chose d’important, je vais me faire rabrouer… ». Autant de messages envoyés au cerveau qui vont confirmer la croyance que nous manquons de capacité.

En réalité, en fin de journée, nous avons deux piles sur notre bureau.

La première est celle des tâches que nous n’avons pas eu le temps d’achever et que nous devons reporter au lendemain. C’est souvent cette pile que nous voyons. Mais si nous fixons notre regard sur tout ce que nous n’avons pas réussi à faire, pour notre cerveau, nous sommes en échec, nous n’avons pas atteint notre objectif. C’est cette sensation d’échec qui génère après le travail des ruminations liées au travail et un sentiment d’insatisfaction.

Mais il existe une deuxième pile que nous voyons rarement, c’est celle des tâches effectuées. Et elle est tout aussi haute que l’autre pile, peut-être même plus haute. Si nous oublions de porter notre regard sur celle-ci, nous perdons une occasion de faire grandir la confiance en nos capacités. Car la confiance en soi s’appuie sur la reconnaissance de ce que l’on fait, sur nos réalisations. Ne pas reconnaître tout ce que nous avons fait durant une journée de travail, ceci cinq jours par semaine pendant 47 semaines, c’est perdre l’occasion de renforcer la confiance en soi et l’estime de soi au quotidien.

Je vous invite donc, chaque jour au moment de quitter le travail, de regarder la pile de tout ce que vous avez réalisé durant ces nombreuses heures, les dossiers traités, les mails envoyés, les réunions vécues, les documents classés, les réflexions poursuivies, les idées engrangées, et de vous taper sur l’épaule pour vous féliciter. De cette manière, vous travaillez subtilement à vous redonner confiance. Vous pourrez observer que les ruminations liées au travail vont disparaître.

Téléchargez gratuitement le guide « Dix conseils pour se libérer du stress » :  16 pages d’exercices concrets pour réduire votre stress au quotidien.

Technique 5. Profitez du sommeil

Dans le même ordre d’idée, vous pouvez travailler sur votre conscience au moment où vous vous endormez. Quand nous nous mettons au lit, c’est un moment particulier pour notre conscience. Les fonctions exécutives du cerveau s’éteignent et nous laissons notre cerveau en roue libre. Malheureusement, ce sont très souvent des ruminations négatives qui viennent l’envahir, retardant le moment du sommeil.

Pourquoi ne pas profiter de ce moment particulier où la conscience est plus réceptive pour y introduire du positif ? Voici une petite technique d’endormissement facile à exécuter et aux résultats étonnants. Au moment de dormir, passez en revue votre journée, étape après étape, en ne gardant que les faits.

Vous sélectionnez ensuite un événement que vous avez fait, vu ou vécu et qui est positif, puis vous vous dites que le lendemain, vous aurez à nouveau l’occasion de faire, vivre ou voir quelque chose de positif. Cette technique est très puissante pour transformer notre conscience.

Les pensées et la conscience sont liées. Comme les pensées sont les plus petites briques de la conscience, chaque fois que vous stoppez une rumination négative, vous donnez plus de poids à la dimension positive de votre conscience. Elle devient ainsi chaque fois plus positive et propose à votre esprit plus de sujets positifs. C’est un cercle vertueux qui s’amorce.

Il est tout à fait possible de reprendre le contrôle de son esprit, et c’est plus facile qu’on ne le croit. Je vous invite à essayer les techniques que je vous ai présentées, vous serez surpris.

© Denis Inkei, Mind Center

Pour offrir ces conseils à d’autres et nous donner un petit coup de pouce, merci de partager nos articles !

Si vous avez des questions ou un sujet sur lequel vous aimeriez recevoir des conseils, écrivez-nous à : info@mindcenter.ch

Découvrez d’autres articles

les fausses croyances sur les pensées

Les fausses croyances sur les pensées

Il est possible de reprendre le contrôle du mental. Voici six fausses croyances courantes sur les pensées.

Éviter le burnout

Comment sortir de l’épuisement et éviter le burnout ? Voici une stratégie en 3 étapes pour retrouver votre énergie.

Les 6 principes pour reprendre le contrôle du mental

Reprendre le contrôle du mental

Comment apaiser anxiétés et ruminations? Voici six principes pour reprendre le contrôle du mental, afin qu’il cesse de vous contrôler.

Triangle de Karpman Perrine Valli

Sortir du triangle de Karpman

Le Triangle de Karpman est un piège relationnel qui abime nos relations. Voici 3 conseils pour en sortir.

vaincre la peur de parler en public

Vaincre la peur de parler en public

Parler en public peut être très inconfortable. Voici 3 étapes pour se libérer de cette angoisse.

le sport n'aide pas à gérer le stress denis inkei mindcenter

Le sport n’aide pas à se libérer du stress

Faire du sport pour se libérer du stress chronique n’est pas la solution. Voici 3 étapes bien plus efficaces pour ne plus stresser..

surmonter les obstacles du couple, Perrine Valli Mind Center

Dépasser les obstacles du couple

La réussite d’un couple passe par la gestion des conflits. Voici 5 étapes pour dépasser les obstacles et retrouver l’harmonie.

Retrouver le plaisir du couple

Retrouver le plaisir du couple

Comment retrouver le plaisir de vivre ensemble lorsque le quotidien est difficile ? Voici 5 conseils simples pour améliorer sa vie de couple.

comment rester concentré malgré les interruption

Rester concentré malgré les interruptions

Les interruptions sont une grande cause de stress. Voici 3 conseils pour rester concentré malgré les dérangements au bureau.

faire durer le couple-perrine valli

L’amour : le ciment du couple ?

Contrairement à ce que l’on pense souvent, ce n’est pas l’amour qui garantit la qualité d’une relation, ni sa durée. Pourquoi ?

Denis Inkei et Perrine Valli

Denis Inkei et Perrine Valli

Nous vous proposons

Des formations sur mesure

Prenez contact avec nous pour une offre personnalisée
Guide dix conseils pour se libérer du stress par Denis Inkei Genève

Dix conseils pour se libérer du stress

Recevez votre guide gratuit pour rester zen dans votre quotidien

Bloom - Aimants à clients

Merci pour votre inscription.