Article

Comment faire pour gérer le stress

Comment faire pour gérer le stress

Comment faire pour gérer le stress ? Il existe pléthore de conseils pour se libérer des tensions causées par le stress. La plupart propose de sortir de l’action pour se ressourcer. Cette approche n’est cependant pas optimale.

Dans cet article, vous découvrirez en 4 points une approche efficace pour vous libérer définitivement du stress.

Le stress est aujourd’hui vécu par tout le monde, tous les jours. Selon les études, plus du tiers des travailleurs est en permanence épuisé. Pour sortir de l’inconfort causé par ce stress chronique, il est souvent conseillé de pratiquer du sport, de la relaxation ou de vivre des moments de repos. L’objectif est de sortir du stress pour se vider des tensions et se ressourcer. Mais ce n’est pas forcément la meilleure stratégie.

Le stress provoque un état d’inconfort mental et physique. Pour s’en débarrasser, et sentir une plus grande harmonie, on fait du sport, de la méditation, du yoga, des marches en forêt, des séances de massage, ou toute autre activité qui va nous donner assez de plaisir pour le ressentir dans le corps. Ces activités font du bien au corps et à l’âme, elles soulagent les tensions.

Cependant, cette façon de gérer la tension du quotidien a des limites. Il est vrai que sur le moment elles sont bénéfiques. Mais elles ne changent pas le fait que le lendemain, on recommence à fonctionner de la même manière, en stressant au travail, à la maison, dans les transports.

Téléchargez gratuitement le guide « Dix conseils pour se libérer du stress » :  16 pages d’exercices concrets pour réduire votre stress au quotidien.

Pour certaines personnes, le sport est devenu indispensable. S’ils ne peuvent pratiquer leur activité, ils deviennent très vite plus nerveux, agité, stressé. Leur équilibre dépend de leur pratique sportive.

Cette approche de gérer le stress grâce à des activités annexes fait certes baisser la pression durant un moment, mais ne change pas la manière de fonctionner durant nos journées, qui sont toujours vécues avec autant de stress.  D’autant plus que ça prend du temps, alors que les emplois du temps sont de plus en plus chargés.

1. Changer son approche de la gestion du stress

Cette façon de gérer le stress peut être décourageante. On s’engage dans des efforts pour diminuer l’inconfort du stress mais il est toujours là. Ce constat nous fait croire qu’on ne peut rien faire contre la pression du quotidien, ce qui augmente le sentiment d’impuissance et d’être piégé dans sa vie.

C’est pourquoi il est nécessaire de changer sa façon de gérer les tensions du quotidien. Pour mieux comprendre ce changement de méthode, prenons l’exemple d’une barque qui a un trou dans la coque. Il y a deux solutions pour ne pas couler.

Soit on écope afin que le niveau de l’eau descende ou au moins reste le même. Dans ce cas, il n’est pas possible d’arrêter d’écoper, sinon le niveau monte vite. Faire du sport ou une autre activité qui soulage, c’est écoper. Si on arrête l’entraînement, la tension monte vite.

La deuxième solution pour ne pas couler, c’est de boucher le trou qu’il y a dans la coque. Ça demande peut-être plus d’effort sur le moment, mais ensuite on n’a plus besoin d’écoper. Dans notre exemple du stress, ce serait de ne plus stresser durant nos journées.

Pour le dire différemment, plutôt que se libérer des tensions, mieux vaut ne pas se charger de tensions. Et donc, changer notre manière de nous engager dans l’action.

2. La clé de la gestion du stress : ne pas se charger de tensions

Il ne faut pas chercher à multiplier les activités pour se décharger des tensions accumulées au travail ou ailleurs, mais apprendre à identifier le stress et à l’annuler. On stresse en action, on corrige en action.

Nos fonctionnements quotidiens sont automatiques. On a si souvent réagit de telle ou telle manière qu’on ne réfléchit plus à notre façon d’agir. On a créé, par la répétition, des programmes qui se déclenchent sans notre conscience. Le stress est un de ces programmes. A force de stresser tous les jours, nous nous sommes entraînés au stress. Il faut donc reprogrammer nos conditionnements en apportant une autre réponse aux diverses sollicitations de notre vie active.

La méthode est assez simple mais pas si facile. Simple, car les techniques sur le corps et l’esprit sont à la portée de tout le monde, pas si facile car il faut penser à soi, se forcer à tourner son attention vers soi-même. Quand on vit une journée ultra-chargée, ce n’est pas facile.

Découvrez la formation digitale « Gestion du stress et de l’énergie »

Chaque fois que vous annulez une réponse de stress, vous informez votre cerveau que ce n’est pas la réponse appropriée, et petit à petit vous réagissez différemment aux différentes demandes de votre entourage.

Ce travail ne porte pas uniquement sur un changement de comportement. C’est aussi un travail sur l’énergie. Le stress étant un gros consommateur d’énergie, nous économisons de l’énergie chaque fois que nous interrompons le stress. A la fin de la journée, tous ces moments de remise en équilibre se font réellement sentir. On est moins fatigué et on a encore envie de vivre des activités après le travail.

3. La solution : changer ses micro-comportements

Nous pouvons vivre jusqu’à 50 situations de stress par jour, ce qui est énorme. Il est donc important de diminuer le nombre de moments de stress, pour préserver sa qualité de vie et sa santé mentale.

A force de vivre tous les petits moments du quotidien en étant tendu, la physiologie se transforme et installe un stress chronique, intégré dans le corps et l’esprit. Le système nerveux autonome est suractivé en permanence ce qui provoquent des ruminations négatives. C’est l’accumulation de petites situations de tension qui mènent à l’épuisement, et quelquefois au burnout.

Une bonne gestion du stress consiste à travailler sur ces micro-comportements. Cette attention et cette action sur les émotions négatives doit être menée tous les jours pendant un mois environ. Les résultats se font vite sentir. L’objectif est de se programmer de nouveaux comportements, afin de vivre un état d’engagement différent.

Plus on stress, plus on est amené à stresser. C’est le cercle vicieux du stress : plus le corps est tendu, plus l’esprit est dirigé vers les dangers, plus le cerveau voit des dangers et plus le corps est crispé. Le corps et l’esprit sont toujours dans une dynamique d’influence réciproque.

L’inverse est également valable. Plus le stress est stoppé, plus le corps est calme et plus les pensées se tournent vers les éléments positifs. Moins de pensées négatives signifie donc moins de stress. Quand on a construit un état équilibré au niveau du système nerveux autonome, beaucoup de situations ne nous font plus réagir. Nous restons calme en voiture, dans nos relations, au travail, nous sommes moins anxieux et nous arrêtons de voir des problèmes partout, nous nous emportons moins souvent.

On a tendance à croire que notre réaction est justifiée par ce que nous vivons. Si nous avons une émotion de colère, c’est parce que nous avons vécu ceci, ou parce qu’on nous a fait cela. En réalité, il n’y a pas de mode d’emploi émotionnelle pour chaque situation ; la façon de réagir n’est pas encapsulé dans la situation. C’est toujours notre interprétation de la situation qui dicte nos émotions. Quand nous sommes sous stress chronique, nous interprétons les situations comme plus dangereuses qu’elles ne le sont vraiment. Ainsi, nous stressons lors de certains événements car nous étions déjà tendu auparavant.

Il est important d’installer un état corps-esprit plus serein. De cette façon, les d’événements qui auparavant nous faisaient stresser n’auront plus la même influence.

4. Adopter de nouveaux programmes internes

C’est en stoppant la réponse de stress quand elle se déclenche, donc durant les journées, qu’il est possible de retrouver une qualité de vie sans changer sa vie. Je vous invite à considérer vos moments de stress comme autant d’occasion de changer vos programmes.

Beaucoup de nos comportements quotidiens sont automatisés. On cite même le chiffre de 90%. On est rarement présent sous la douche, en cuisinant, en conduisant, en mettant ses courses sur le tapis roulant au supermarché. Quasiment tout ce que nous faisons a été automatisé par la répétition. Pourquoi ne pas automatiser des comportements qui aide à mieux vivre et à rester en santé ? Nous avons appris à conduire une voiture pour se déplacer librement, alors pourquoi ne pas apprendre à conduire ses propres émotions et réactions ?

En résumé, la gestion du stress ne se décrète pas, elle s’entraîne.

© Denis Inkei, Mind Center

Découvrez d’autres articles

Comment faire pour ne plus toujours courir

Ne plus toujours courir

La bonne question n’est pas comment faire pour ne plus toujours courir, mais comment faire pour ne plus avoir la sensation de toujours courir. Découvrez nos 3...
Le_pouvoir_de_l'attention Perrine_Valli Mind_Center

Le pouvoir de l’attention

Maîtriser notre attention est essentiel pour réussir nos projets et améliorer notre vie. Pourtant, c’est une fonction dans notre cerveau dont on parle assez peu et dont...
les_causes_de_stress_Denis_Inkei_Mind_Center

Les 4 causes de stress

Il existe 4 types de situation qui ont le potentiel de nous faire stresser. Découvrez comment faire pour diminuer l’impact de ces 4 facteurs de stress et informer votre...
comment comprendre le stress Denis Inkei Mind Center

Comprendre le stress

Se libérer du stress est aujourd’hui indispensable pour préserver sa santé mentale. Et le 1er pas à faire, c’est de le comprendre. Dans cet article, vous comprendrez...
Comment vivre le flow et être plus performant

Vivre le flow, l’expérience optimale

Atteindre un objectif sans s’épuiser, c’est possible. Dans un état de flow, on est meilleur et on préserve son énergie. On prend même du plaisir. Une des clés pour le...
le pouvoir créatif de l'imagination, au mind center à Genève

Le pouvoir de création de l’imagination

Il n’existe rien qui n’a d’abord été créé dans notre esprit. L’imagination est une capacité magnifique qui peut être mise au service d’une meilleure qualité de vie. On...
Comment lâcher prise - conseil du Mind center à Genève

Lâcher prise n’est pas lâcher l’affaire

Le lâcher-prise, une solution à tous les problèmes ? Sans un bon mode d’emploi, cette notion semble une invitation à adopter une attitude passive et détachée des...
Comment bien respirer pour diminuer le stress

L’énergie passe par la maîtrise du souffle

Nous ne savons plus respirer. La respiration est pourtant un formidable outil pour booster l’énergie, rester zen en toutes circonstances, régler les maux de ventre, de...
comprendre l'inconscient et comment développer sa conscience

Comment programmer l’inconscient

Nous sommes dirigés par notre inconscient. Nos réactions sont la conséquence de l’activation d’un algorithme écrit il y a bien longtemps. Nous avons pourtant accès au...
comment être plus relax et gérer son stress

Éloge de la souplesse

La souplesse de l’esprit permet de s’adapter aux vents changeants. Elle est source d’énergie et de solutions. Un esprit souple dans un corps souple, c’est une manière...
Denis Inkei et Perrine Valli

Denis Inkei et Perrine Valli

Nous vous proposons

Des formations sur mesure

Prenez contact avec nous pour une offre personnalisée
Guide dix conseils pour se libérer du stress par Denis Inkei Genève

Dix conseils pour se libérer du stress

Recevez votre guide gratuit pour rester zen dans votre quotidien

Bloom - Aimants à clients

Merci pour votre inscription.